FabAfriq Magazine

Mme Rawlings, candidate aux élections présidentielles au Ghana

Le mois de mars 2016 entrera sûrement dans les annales de l’histoire du mouvement féministe en Afrique. En effet, tout comme la Somalienne Fadumo Dayib qui s’est déclarée candidate aux élections en Somalie, Mme Rawlings vient à son tour de se porter candidate aux élections présidentielles prévues le 7 novembre 2016 au Ghana. Jouissant d’une expérience certaine puisqu’ayant été aux affaires auprès de son mari pendant 20 ans, elle a eu le temps de faire ses classes. Et à présent, elle se sent prête à conquérir la magistrature suprême.

L’Afrique serait-elle en train de vivre son printemps féminin avec ces dames leaders qui, lasses de jouer les seconds rôles, ont décidé de prendre les choses en main ? Cet élan est-il le signe que nous assistons à une évolution des mentalités en Afrique ? Une société essentiellement patriarcale où les hommes ont tous les droits et les femmes tous les devoirs, une société en communion avec les traditions ancestrales. La suite des évènements nous dira si cette évolution est bel et bien en cours.


En attendant, Mme Rawlings devra passer par les primaires du National Democratic Party dont elle est l’un des fondateurs. Il faut noter que ce changement de paradigme n’est pas exclusif à l’Afrique. De fait, aux États-Unis, Hillary Clinton, ex-première dame est elle aussi en train de se positionner comme potentielle présidente de son pays.
Une révolution peut-être, des changements assurément. Une Afrique qui bouge, qui évolue et s’adapte, qui pourrait rêver mieux  ?
 

 

Photo Gallery

FabAfriq Facebook Activity